Messages

Comment je prends soin de moi en été

Image
Enfin juin! Après plusieurs mois pas particulièrement faciles (confinement, bien sûr, mais aussi des évènements plutôt stressants dans ma vie personnelle et familiale), j'ai envie de goûter pleinement la douceur de vivre et de bien profiter des plaisirs estivaux. Pas vous?  J'ai de plus en plus envie de prendre soin de moi avec les années, peut-être parce que je commence à voir que le temps file... Mais surtout parce que j'ai compris que si je ne le fais pas, personne ne le fera pour moi!  Voici donc quelques gestes que je pose habituellement pour me traiter aux petits oignons durant l'été, tant physiquement que psychologiquement.  Je chouchoute mon corps Peut-être parce que je le dévoile un peu plus en cette saison, on dirait que je trouve davantage le temps de me tartiner de crème hydratante, de m'asperger de brumes rafraîchissantes et odorantes, d'adoucir mes pieds... Sans oublier l'indispensable crème solaire! Je ne m'expose pas au soleil mais je tie

Nail art: ma dernière découverte

Image
J'ai toujours été en admiration devant les ongles longs et bien manucurés de ma tante, depuis mon plus jeune âge; j'avais tellement hâte d'avoir des belles "mains de madame" moi aussi! Ironiquement, je me suis rongé les ongles enfant une bonne partie de ma vie; ce n'est que vers 35 ans que j'ai réussi à me débarasser de cette mauvaise habitude. J'ai donc pu commencer à porter du vernis et à avoir de plus jolies mains.  Mes ongles ne sont pas très longs car je trouve ça plus pratique comme ça (en tant que  Jardinière Ordinaire, je passe beaucoup de temps les mains dans la terre et je jardine sans gants); par contre, j'ai pratiquement toujours les ongles vernis. Je possède d'ailleurs une collection de flacons de toutes les couleurs, et je ne me lasse pas d'en acheter de nouveaux... J'adore le nail art, je trouve ça magnifique. Malheureusement, je n'ai ni le temps ni le talent pour m'y adonner vraiment mais il m'arrive de faire

10 choses que je n'aime pas

Image
Nous vivons à une époque où nous réalisons qu'il est important de prendre soin de soi, physiquement et mentalement. Le développement personnel n'a jamais été aussi populaire et c'est une bonne chose; oui, nous méritons d'être heureux, épanouis, de nous réaliser dans ce que nous aimons, etc.  Pour atteindre une certaine plénitude, une certaine zénitude, nous apprenons à vivre le moment présent, à pratiquer la gratitude et le lâcher prise; le courant de psychologie positive fait de plus en plus d'adeptes. Je suis persuadée que toutes ces avenues ne peuvent que nous être bénéfiques et j'adhère moi-même à plusieurs d'entre elles. Mais bon, c'est bien beau d'aimer plein de choses, d'être reconnaissant pour ce que la vie nous apporte et de garder une attitude positive, il n'en demeure pas moins qu'il y a des choses dans la vie que l'on n'aime pas, qui nous tombent royalement sur les nerfs et c'est tout à fait légitime aussi! Nous so

Le joli mois de mai

Image
Le printemps est toujours tellement attendu ici, au Québec, où même les gens qui aiment l'hiver finissent par en avoir assez du froid! Par contre, on est un peu hésitant à proclamer que, oui, il est enfin arrivé, avant la fin d'avril... On ne sait jamais à si on ne recevra pas une dernière bordée de neige inattendue, ce qui s'est d'ailleurs produit cette année!  Mai représente donc un mois qui marque un véritable tournant dans notre année : on entre enfin dans la belle saison! C'est un mois que j'aime vraiment beaucoup.  Et qu'est-ce qui me plaît tellement en mai?  • Mon jardin revient vraiment à la vie: si les petits bulbes printaniers fleurissent depuis un bon moment, c'est à partir de mai que les vivaces reprennent leur espace dans les plates-bande.  • Les arbres s'habillent! Après avoir été gris et nus pendant de longs mois, ils revêtent enfin leur nouveau feuillage, ce qui rend le paysage nettement plus beau à regarder. Je retrouve également ain

On part en vacances?

Image
Pour bien des gens, les vacances sont synonymes de repos; c'est rarement le cas pour moi. Comme je l'ai déjà mentionné, j'ai épousé un homme qui adore surcharger notre planning si nous partons en voyage, ce que nous faisons habituellement. En fait, le seul séjour à l'étranger où j'ai pu relaxer, c'est la fois où je l'ai accompagné à Barcelone alors qu'il assistait à un congrès pour le travail; libre de mes matinées et après-midis, j'ai eu le plaisir de visiter à mon rythme, de flâner nonchalamment dans la ville et de profiter de la piscine située sur le toit de l'hôtel. Quand les filles étaient petites, nous avons pris l'habitude de louer un chalet, toujours le même, en Estrie. Un joli petit havre de paix sur le bord du lac Miroir... Au menu: farniente sur mon siège pneumatique avec les fesses bien au frais dans l'eau, lecture en sirotant un petit cocktail, après-midis paresseux à l'ombre des arbres... Ça, c'était ce à quoi je rêv

En quarantaine!

Image
Eh voilà! Nous avions été chanceux jusqu'à maintenant mais la foutue Covid-19 a frappé à notre porte, par le biais de ma fille aînée. Elle a beau faire attention, elle travaille avec le public et a un copain, deux facteurs de risques... Bref, elle a rapporté le virus à la maison.  Point positif : elle a peu de symptômes, ouf! De la fatigue, des courbatures et un chat dans la gorge, c'est tout. Point négatif : nous sommes tous assignés à demeure pour un bon moment.  Mon mari, ma fille cadette et moi avons donc subi un test de dépistage, qui s'est avéré négatif, mais qui sait? On a beau avoir sorti les masques et le gel désinfectant, nous ne sommes pas à l'abri d'être contaminés à notre tour. La santé publique veille au grain En tout cas, c'est toute une machine qui se met en branle quand un membre de la famille est testé positif! Nous avons reçu des appels de la santé publique, nous devons remplir chaque jour par courriel un questionnaire sur notre état de santé,

Nostalgie... Les années 80

Image
Je ne sais pas pour vous mais, quand j'étais jeune, j'écoutais ma mère parler des années 60, des Beatles, des minijupes, des longs cheveux qui se portaient très raides grâce au fer et à la planche à repasser, d'Expo 67, etc, et j'avais l'impression que c'était une époque formidable. J'étais même un peu jalouse de ne pas l'avoir vécue. La musique était bonne, la mode était belle... Ça devait être super d'être jeune dans les années 60!  Puis, j'ai vécu mon adolescence à moi, avec ses hauts et ses bas, les premières amours, les parents qu'on trouve vieux jeux et qui nous tombent sur les nerfs, les amis si importants, les vedettes auxquelles on s'identifie et celles dont l'image tapisse les murs de notre chambre... C'étaient les années 80. Une époque formidable. C'était l'avènement des vidéoclips, des jeux vidéos, des synthétiseurs. La musique se réinventait; exit les rythmes hallucinants des années 70 et le disco. La pop et l