L'amour en 2020, c'est compliqué?

Le thème de l'amour en 2020, proposé par "La blogo qui déchire", m'a bien interpelée. Pas parce que je me sens directement concernée: je suis mariée depuis près de 25 ans, heureuse avec mon homme et tout va très bien. Mais je regarde ma fille de 22 ans et je me dis que, pour les jeunes d'aujourd'hui (et les nouveaux célibataires qui cherchent à retrouver une âme soeur), ça ne semble pas évident...




D'abord, il semble y avoir une procédure bien établie qui n'existait pas avant. Je ne veux pas tomber dans le "c'était mieux avant" mais quand j'étais jeune (ouille, ça sonne grand-mère, ça!), on rencontrait quelqu'un; si ça cliquait, tant mieux, on ne se posait pas de questions; sinon on continuait chacun de son côté. Maintenant, on rencontre, puis on fréquente. Ça, ça veut dire on se voit, on couche ensemble mais on n'est pas officiellement ensemble. On tâte le terrain. On s'essaie. Et ça peut durer longtemps! Ma nièce a fréquenté son copain actuel pendant presqu'un an avant de lui décerner enfin le titre officiel de copain! Elle voulait être certaine de l'aimer... Je ne sais pas mais j'ai l'impression que l'amour, ou les relations amoureuses,  causent une grande insécurité chez les jeunes d'aujourd'hui, comme s'ils s'apprêtaient à signer un important contrat et qu'il ne fallait surtout pas se tromper.

Il faut dire que les gars restent ados longtemps (généralisation abusive! dirait ma cadette). C'est ce que je constate, en tout cas; déjà, les jeux vidéo prennent énormément de place dans leur vie, ils ont besoin de garder du temps pour "gamer". Entre les études et/ou le boulot et les copains, ils n'ont pas tellement de temps à consacrer à l'amour. 




Il semble exister une phrase toute faite, que ces "adulescents" apprennent par coeur: "Tu me plais beaucoup mais je ne suis pas certain de vouloir une copine." Celle-là, on l'entend souvent! Elle est souvent suivie par "mais on peut rester amis"; là, ça signifie qu'on vient de se faire "friendzoner". Et si le gars veut pousser sa chance, il propose même d'être amis avec bénéfices... 

Non, je n'aimerais pas être une jeune femme à la recherche du prince charmant aujourd'hui! Je suis d'ailleurs contente de voir que ma fille ne se laisse pas embarquer dans ces histoires compliquées; elle n'a aucune patience alors quand ça traine et qu'elle voit que le gars ne sait pas trop ce qu'il veut, elle décroche.

Je parle des jeunes mais ce n'est pas tellement plus facile pour les gens de mon âge qui, après une rupture ou un divorce, souhaitent refaire leur vie avec quelqu'un.




Là, c'est le contraire, ça va vite! Peut-être trop... Comme s'il y avait une sorte d'urgence à se remettre en couple. En tout cas, c'est ce que je remarque chez certaines de mes amies. L'une d'elles s'est d'ailleurs retrouvée, après quelques mois à peine, copropriétaire de sa maison avec son nouveau conjoint; le hic, c'est qu'elle a par la suite découvert qu'il est possessif, d'une jalousie maladive, contrôlant et colérique. La relation va donc cahin-cahan et elle se mord les doigts d'avoir autant précipité les choses.

Donc, oui, je trouve que l'amour, de nos jours, c'est compliqué! Il n'a jamais été aussi facile de faire des rencontres, avec les Tinder et autres sites, mais, bien franchement, si je redevenais célibataire, je ne sais pas si j'aurais envie de me jeter dans la mêlée... 

Commentaires

  1. Je te rejoins complètement, je me suis retrouvée célibataire à 30 ans, après 8 ans de couple, et j'ai pris une sacrée claque. La première comme tu l'as dit on couche ensemble mais on n'est pas ensemble, ça c'est un concept que j'ai fini par adopter. Mais c'est surprenant. Et le temps qui passe qui fait que certaines sont pressées moins attentive, je connais aussi. Tu as bien résumé l'amour en 2020.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère que tu as pu retrouver l'amour, Yasmine!

      Effacer
    2. l'amour c'est un grand mot, disons que j'ai eu de belles histoires.

      Effacer
  2. Vrai que ça semblait moins compliqué "dans mon temps"! Belle réflexion!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Josée... Je suis contente de voir que je ne suis pas seule à me dire ça!

      Effacer
  3. Coucou !
    Un article intéressant et je suis totalement d'accord avec toi.
    Mon petit frère a beaucoup de mal à trouver une copine. Il y a beaucoup de filles qui veulent du pas sérieux et s'amuser.
    Bisous

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. En effet! J'ai écrit l'article du point de vue féminin, mais c'est difficile aussi pour les hommes. Moi aussi j'ai un petit frère qui a eu du mal à trouver une fille sérieuse et pas compliquée. Pas facile! Bisous à toi

      Effacer
  4. C'est vrai que l'amour aujourd'hui c'est compliqué à tous les âges. Ça fait deux ans que je suis avec mon amoureux et au début j'étais juste une amie avec des bénéfices. Après un mois j'étais sa blonde. Mais comme beaucoup de gens aujourd'hui malgré que nous soyions en couple depuis deux ans, il reste abonné à des groupes, des pages de rencontres. Donc décidément aujourd'hui c'est très compliqué.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oh, je ne sais pas si je serais capable d'accepter que mon chum soit abonné à des pages de rencontres... Décidément, quand je regarde autour de moi, ça m'encourage à endurer les petits défauts de mon mari! ;-) Pas sûre que j'aurais le courage de recommencer avec un autre!

      Effacer
  5. Hello !
    Je suis totalement d'accord avec toi !
    J'ai 26 ans et ça fait 6 ans que je suis avec mon conjoint mais j'ai eu énormément de chance 🤞
    Mais quand je vois mon entourage j'ai l'impression qu'elles sont prêtes à prendre n'importe quoi ou alors elles trouvent pas car elles sont pas adeptes de ce nouveau concept (je pense que je serai dans la 2nd catégorie)
    Tu as totalement raison

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Super, je vous souhaite alors de nombreuses autres années d'amour, à ton conjoint et toi!

      Effacer
  6. Hello ! L'amour est extrêmement compliqué de nous jours. Personnellement, j'ai 34 ans,je suis seule, et je me demande si je trouverai un jour un homme capable de pouvoir me comprendre et m'accepter comme je suis, avec mes défauts et mes qualités. En tout cas, pour moi c'est hors de question de prendre le premier venu pour être dans la "norme" et faire comme tout le monde. Je préfère être seule que mal accompagnée. Bisous

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Une année toute neuve!

20 questions à remplir sans mentir